Deutsch
Français

      

Perspectives et pérennisation du projet

Le réseau transfrontalier créé entre les établissements de formation, les organisations professionnelles et les institutions en charge de la formation sera développé au-delà de la durée du projet. Tous les participants ont la volonté de poursuivre ensemble le travail transfrontalier sur le thème de la formation en agriculture biologique et le développement du réseau qui en a résulté.

Les partenaires se sont déclarés prêts à poursuivre le travail dans les groupes de travail existants. Ainsi le Regierungspräsidium Freiburg continuera à encadrer les actions dans le domaine de l’agriculture et organisera une fois par an une réunion du comité de pilotage pour la coordination globale des actions. Les partenaires de Rhénanie-Palatinat seront responsables du groupe de travail viticulture et les Français s’occuperont du domaine maraîchage. Des réunions annuelles sont prévues pour les différents groupes de travail.

Les actions suivantes sont prévues :

Le groupe de travail agriculture organisera une fois par an une rencontre d’enseignants en agriculture biologique pour échanger sur les thématiques actuelles de la formation en agriculture biologique et les questions d’organisation des objectifs de formation.

Le groupe maraîchage invitera les partenaires transfrontaliers à des journées thématiques de présentation et de valorisation des expérimentations en cours. 

L’organisation de sessions de formations organisées pour les professionnels par le groupe de travail viticulture (soutenues par VIVEA) sera poursuivie.

De même les échanges d’apprenants et visites d’étude seront poursuivis dans les années à venir.

Une communication simple entre les acteurs est assurée au-delà du projet grâce à la plate-forme d’échanges et d’apprentissage créée sur internet dans le cadre du projet (OLAT). Elle continuera à être alimentée et actualisée. Documents pédagogiques, comptes-rendus,  banques des offres et de demandes de stage en entreprise pour  les apprenants et bien d’autres informations peuvent y être téléchargées et échangées sans problème. La création de modules de formation communs continuera à constituer un objectif à plus longue échéance.

De plus, le thème de la formation en agriculture biologique restera régulièrement à l’ordre du jour de réunions et colloques transfrontaliers futurs. Ainsi la pérennité du projet Certi-Bio-Rhin sera-t-elle assurée à long terme.