Deutsch
Français

      

Photos du colloque de lancement

Colloque de clôture du projet Interreg Certi-Bio-Rhin

11 juin 2015 : Présentation du bilan du projet Interreg „Certi-Bio-Rhin“ lors du colloque de clôture à Colmar 

Les partenaires du projet veulent poursuivre le développement du réseau créé dans le domaine de la formation en agriculture biologique.

Tout juste deux ans et demi après son lancement, les partenaires ont dressé un bilan positif du projet transfrontalier « Certi-Bio-Rhin ». Les partenaires allemands, français et suisses ont présenté les résultats du projet lors du colloque de clôture à Colmar et se sont réjouis de la coopération fructueuse tout au long de ce projet Interreg IV-A.

Le projet avait pour objectif la construction d’un réseau structuré transfrontalier dans le domaine de la formation en agriculture biologique sur les thèmes de l’agriculture/polyculture-élevage, la viticulture et le maraîchage. Leur principale motivation était l’amélioration de la qualité de la formation et le renforcement de la mobilité transfrontalière des apprenants, des enseignants et des professionnels.

Le ministre de la consommation du Bade-Wurtemberg, Alexandre Bonde, avait décrit ainsi cette idée lors du colloque de lancement en septembre 2013 : „L’agriculture biologique est l’agriculture du futur, que nous voulons promouvoir avec le projet Certi-Bio-Rhin de façon transfrontalière avec la Rhénanie-Palatinat, la France et la Suisse ». Le Land Bade-Wurtemberg a soutenu le projet à hauteur de 80.000 Euros.

De nombreux témoignages et interviews de participants ont été présentés au colloque de clôture au Campus du Biopôle de l’Université de Haute-Alsace.

Aux côtés du Regierungspräsidium Freiburg, le partenariat comprenait le Centre de Services en milieu rural de Rhénanie-Palatinat ( Dienstleistungszentrum Ländlicher Raum Rheinland-Pfalz), la Direction Régionale de l’Alimentation, l’Agriculture et la Forêt avec les centres de formation CFA et CFPPA du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ainsi que des organisations professionnelles suisses et des centres de formation du Rhin Supérieur. La pérennité des résultats obtenus et les perspectives de collaboration future comptaient également au nombre des objectifs du projet.

Une  plate-forme d’échanges a été créée pour l’échange de ressources pédagogiques permettant l’accès rapide et ciblé à de nombreux supports d’informations et outils pédagogiques dans les trois domaines de production, agriculture, maraîchage et viticulture. La base d’une communication et d’une dissémination à longue durée entre les structures de formation était ainsi jetée.

Des outils pédagogiques ont pu être créés grâce à la bonne collaboration des partenaires. Ainsi un outil de simulation pédagogique d’une exploitation agricole, un quizz interactif en ligne ainsi qu’un jeu de « Memory » ont vu le jour. Ces outils permettent d’éveiller l’intérêt des apprenants en formation agricole bio pour l’agriculture biologique et les pratiques agricoles durables et de développer leur capacité à la résolution de problèmes. Les visites d’exploitation et les échanges d’apprenants et d’enseignants ainsi que les sessions de formation pour les professionnels organisés de part et d’autre du Rhin ont eu un écho très favorable et ont été perçus comme une chance d’élargir leur horizon par les participants.

Le directeur du service agriculture du Regierungspräsidium Freiburg, Dieter Blaeß, accorde de ce fait une attention toute particulière au réseau transfrontalier créé, qui doit être poursuivi de façon durable dans le futur : « La coopération transfrontalière dans le cadre du projet a démontré que le thème de l’agriculture biologique durable est et restera dans les années à venir un enjeu important dans toute la région du Rhin Supérieur. Ce n’est que si nous ancrons cette thématique de façon durable et intelligente dans la formation que la mise en œuvre dans les exploitations du futur pourra être assurée. La volonté commune de tous les partenaires du projet réside dans la poursuite des actions initiées dans le cadre du projet. »

 

 

 

 

"Agriculture de demain" am 4. und 5. Juni 2014 in Rouffach

 

                     

Les 4 et 5 juin 2014 a eu lieu la manifestation "Agriculture de demain" à la Ferme du Lycée Agricole "Judenmatt" à Rouffach.

Le projet Certi-Bio-Rhin a été présenté dans le cadre de cette foire agricole sous le chapiteau à un grand nombre de jeunes très intéressés ainsi que sur un stand.

Initiates file download"Landwirtschaft von Morgen" vom 4. und 5. Juni 2014 in Rouffach 

 

 

 

 

Rencontre du groupe projet le 3 février 2014 à Rouffach

 

                         

Tout comme au début du projet les participants aux groupes de travail viticulture bio, maraîchage bio et agriculture bio ainsi que les membres du comité de pilotage se sont réunis le 3 février 2014 au CFPPA de Rouffach.

Au coeur de cette rencontre transfrontalière des échanges nourris ont été menés sur les travaux menés ainsi qu'une réflexion sur de nouvelles idées et stratégies de développement du projet.

 

 

 

 

Lancement du projet INTERREG Certi-Bio-Rhin

Alexander Bonde, Ministre de la protection des consommateurs : „Nous voulons, tous ensemble, promouvoir de façon transfrontalière l’agriculture biologique pour en faire l’agriculture du futur“

4 septembre 2013 : le Bade Wurtemberg lance un projet en commun avec la Rhénanie-Palatinat, la France et la Suisse

„L’agriculture biologique est l’agriculture du futur, que nous voulons promouvoir avec le projet Certi-BIO-Rhin, de façon transfrontalière avec la Rhénanie-Palatinat, la France et la Suisse » dit le ministre de la protection des consommateurs du Bade Wurtemberg, Alexander Bonde, lors du colloque de lancement du projet INTERREG Certi-BIO-Rhin ce mercredi (4 septembre) à Freiburg. Les partenaires de ce projet cofinancé par l’Union Européenne viennent de Rhénanie-Palatinat, de France et de Suisse. Le Land Bade Wurtemberg anime le projet avec au total 164.000 €  de 2013 jusqu’en 2015.

„La situation actuelle en agriculture biologique est caractérisée par un chiffre d’affaires de produits bio qui se situe à un niveau satisfaisant mais également par une demande qui ne peut être satisfaite qu’à l’aide d’importations » souligne Alexander Bonde. Afin d’inverser la tendance la présidence du Land Bade Wurtemberg a déjà en janvier 2012 lancé le programme d’action « Bio en provenance du Bade Wurtemberg ». « Nous encourageons par là l’agriculture biologique par de nombreuses mesures, actions et projets depuis la production, la commercialisation jusqu’au conseil et à la formation. Nous voulons soutenir des agricultrices et des agriculteurs qui puissent saisir les chances du marché dans le domaine du bio » poursuit le ministre. Comme les investissements sont toujours dans les esprits des investissements dans l'avenir, on se devait de mettre l’accent sur la formation en agriculture biologique. Alexander Bonde : « Nous avons besoin de personnel qualifié formé, souple et engagé, qui développent l’agriculture biologique en Bade Wurtemberg ».

 

 

Certi-Bio-Rhin: Engagement transfrontalier pour l’agriculture bio

 

Le fait que la Région du Rhin Supérieur ait pris à cœur le thème de la formation en agriculture biologique dans le projet Certi-BIO-Rhin était un signal fort, souligne le ministre. Ainsi il a pour objectif de développer, harmoniser et mettre en réseau de façon transfrontalière, avec des partenaires de France, de Suisse et de Rhénanie-Palatinat, la formation professionnelle et continue en agriculture biologique dans la région du Rhin Supérieur. Par ailleurs il va renforcer la mobilité des personnels qualifiés. Des programmes de formation bilingues seront créés et des offres de formation continue proposées aux formateurs, enseignants et apprenants des pays partenaires au cours de sessions de formation transfrontalière. Le projet s’adresse principalement, sur le thème de l’agriculture, de l’horticulture et de la viticulture, à des personnes qui travaillent aujourd’hui ou travailleront  dans le futur sur une exploitation agricole. « Ainsi par delà l’action de la présidence du Land ciblée sur le Bade Wurtemberg, le projet Certi-BIO-Rhin lance des impulsions importantes et nécessaires de façon transfrontalière pour le développement de l’agriculture biologique » termine le ministre de la protection des consommateurs, Alexander Bonde.

La plantation effectuée par les partenaires de France, de Suisse et de Rhénanie-Palatinat a marqué le lancement officiel et symbolique du projet.

 

 

Contexte   

 

  • Les projets INTERREG ont toujours pour objectif le renforcement de la coopération dans les régions frontalières d’Europe – comme ici dans la région du Rhin Supérieur –, l’utilisation de potentiels transfrontaliers et l’action contre les barrières élevées par les frontières.
  • Le projet Certi-BIO-Rhin est un projet INTERREG Iva qui a pour objectif, dans la région du Rhin Supérieur, la mise en réseau et le renforcement de la formation professionnelle en agriculture biologique entre les partenaires de France, Suisse et Rhénanie-Palatinat. Il concerne l’agriculture, l’horticulture et la viticulture.
  • Le projet, avec un budget total de 800.000 €, est cofinancé, comme tous les projets INTERREG, par l’Union Européenne (pour 400.000 €). Les partenaires cofinanceurs viennent du Bade Wurtemberg (164.000 €), de Rhénanie-Palatinat (106.000 €) et de France (130.000 €). De nombreuses structures de Suisse ont par ailleurs adhéré au projet.